vendredi 8 mai 2009

ET SI ON SE MARIAIT 10 000 MÈTRES PLUS HAUT ?

Par temps de crise les compagnies aériennes low-cost se doivent d'être très imaginatives. Après Ryanair, qui entend faire payer les toilettes à bord ou même taxer les « gros », c'est au tour d'Easyjet d'y aller de sa petite idée. La compagnie à bas coût voudrait proposer à ses clients la possibilité de se dire « oui » en plein vol. 

Mais avant de pouvoir célébrer les unions à 10 000 mètres d'altitude, la direction d'EasyJet a envoyé une requête à la municipalité de Luton, ville du nord est de Londres où se trouve le siège de la compagnie. Car dire oui à l'être aimé à bord d'un avion n'est pas si simple.

Des questions techniques non négligeables doivent être réglées : selon la législation en vigueur en Grande-Bretagne, les mariages doivent être prononcés dans un bâtiment fixe prévu pour les mariages et par une personne autorisée, soit un prêtre, soit un officier d'État civil. Fixe, les avions ne peuvent l'être que sur le tarmac… 

En attendant que le projet soit avalisé par les autorités britanniques, les couples commencent à faire la file : la compagnie affirme avoir reçu de nombreuses demandes de couples souhaitant se marier à haute altitude. Normal : les mariages originaux sont à la mode. Si le projet aboutit, EasyJet affirme qu'elle deviendra la première compagnie aérienne à proposer ce service. Et qui dit service, dit paiement : un mariage au septième ciel se ferait vraisemblablement en échange d'« un paiement modeste », explique un porte-parole de la compagnie. 

Source: Ladepeche.fr

2 commentaires:

Avion privé a dit…

C'est ça l'amour de l'avion. RDV quelques années après pour ces couples avec des naissances 10 000 mètres plus haut ?

AZUR a dit…

ahahahah! Concept à exploiter en effet!

AVIS DE PUBLICATION

Veuillez prendre note que ce blog est rédigé uniquement dans l'esprit de partager des idées et que, par conséquent il ne propose, ni ne proposera aucune publicité que ce soit dans le but de générer d'éventuelles recettes publicitaires. De plus, le contenu de ce blog est révisé constamment afin de respecter le droit d'auteur. Bien vouloir laisser une note au bas de l'article en question si le contenu affiché porte à confusion et/ou engendre tout malaise et non-respect. Des mesures seront employées immédiatement pour corriger la situation.