lundi 13 décembre 2010

LE HUBLOT : UNE COMPOSANTE MÉCONNUE

L'une des questions les plus cutes qu'une de mes passagères m'ait posée ce matin m'est provenue d'une toute petite fille vivant son premier vol à bord d'un avion... Donnons-lui le prénom fictif de Annabelle, qui je dois dire pourrait lui aller à merveille avec sa toute petite taille, son regard interrogateur laissant entrevoir deux petits yeux noirs affamés de réponses! Annabelle, du haut de ses 5 ans et par curiosité de tout connaître en ce jour spécial me posa une toute simple question, qui pourtant revêt un caractère très important!

- Pourquoi cela s'appelle-t-il un hublot Monsieur? me demanda la petite dans un élan teinté de gêne évidente.

- Eh bien... c'est en quelque sorte un mot spécial qu'on utilise pour décrire les fenêtres d'un avion, lui dis-je avec un peu d'hésitation, sans trop être certain que mes mots seraient assez simples pour que ma jeune passagère puisse bien comprendre.

- Alors pourquoi la fenêtre est-elle ronde? rajoute-t-elle. À ce moment, je compris que d'expliquer à cette toute petite fille qu'en réalité si les avions ont des fenêtres rondes c'est pour s'assurer qu'elles pourront subir les contraintes de la pressurisation, allait être tout un défi...

- Hum... C'est pour qu'elles soient encore plus solides! lui dis-je avec un tel enthousiasme et un sourire en coin, espérant lui donner une réponse des plus concrètes.

-
Et si tu lui donnes un gros gros coup de marteau, eh bien ça ne brisera pas! C'est très solide! rajoutais-je à ma jeune passagère. J'ai alors vu ces petits yeux noirs devenir très grand de fascination. Il n'en fallait pas plus pour détourner complètement son attention vers une hypothèse disons-le, assez imagée. Mais qu'en est-il vraiment? Étais-ce une théorie qui tenait réellement le route? Eh bien croyez-le où non, mais oui!

On ne s’intéresse pas assez à cette composante pourtant si importante à l'appréciation d'un vol. Personnellement, je ne pourrais pas apprécier un vol si j'étais assis à côté d'un mur... Il faut savoir que la pressurisation des avions a des conséquences notables sur la forme et la composition des hublots. Donc plus l'avion est destiné à voler haut, plus les hublots seront petits. Vous n'avez qu'à prendre en exemple les hublots du Concorde qui étaient jadis excessivement petits comparativement à d'autres avions de ligne volant à de plus basses altitudes. Ces "fenêtres" d'avion sont composées de 2 feuilles d'acrylique si résistantes qu'il est impossible de les briser avec un marteau. La feuille interne est moins épaisse que la feuille externe et comprend un petit trou qui permet la circulation de l'air. Génial non? Et notez bien que par temps clair, en observant au travers de ses hublots à une altitude de croisière de 40 000 pieds il est possible de voir jusqu'à 380 km au loin! Il n'y a donc pas une fenêtre dans le monde qui peut se vanter d'avoir une aussi belle vue... Pensez-y la prochaine fois que vous prendrez l'avion!

Aucun commentaire:

AVIS DE PUBLICATION

Veuillez prendre note que ce blog est rédigé uniquement dans l'esprit de partager des idées et que, par conséquent il ne propose, ni ne proposera aucune publicité que ce soit dans le but de générer d'éventuelles recettes publicitaires. De plus, le contenu de ce blog est révisé constamment afin de respecter le droit d'auteur. Bien vouloir laisser une note au bas de l'article en question si le contenu affiché porte à confusion et/ou engendre tout malaise et non-respect. Des mesures seront employées immédiatement pour corriger la situation.