jeudi 4 juin 2009

AF-447 : L'ANALYSE DES ALERTES AUTO

J'ai trouvé dans Internet une analyse très intéressante concernant les fameuses alertes automatiques envoyés par l'Airbus A330 entre 23h et 23h14. Ce décryptage a été réalisé par un ancien commandant de bord de Swissair. Voici l'analyse du commandant François Clavadetscher.

❚ 23 h 10: Première alerte
«Autopilot disengaged» – déconnexion du pilote automatique. «Rien n’indique qu’il s’agit là de problème majeur, explique François Clavadetscher. Le pilote automatique peut, sous l’effet d’une très forte turbulence, sortir de sa logique, de son «enveloppe opérationnelle», et se déconnecter de lui-même. Dans ce cas de figure, le pilote reprend aussitôt la main, corrige le vol et peut alors le réenclencher».

«Une autre raison de cette déconnexion spontanée, poursuit le spécialiste, peut s’expliquer par une situation anormale – par exemple un brusque et important changement d’assiette (attitude de l’avion en vol) – que le pilote automatique ne peut plus gérer. Ce dernier passe alors dans un autre mode de travail, qui génère une nouvelle alerte informatique. L’A330 d’Air France a effectivement émis dans la même minute l’alerte «Alternative law» (changement de mode de contrôle de l’avion). Cela signifie qu’il y a une dégradation du système principal et qu’il est maintenant soumis à un nouveau régime de contrôle.»

❚ 23 h 12: Deux ordinateurs lâchent
Deux autres équipements importants refusent tout service: l’Air Data Inertial Reference Unit et l’Integrated Standby Instruments System. «Là, c’est mauvais», lâche François Clavadetscher. «Il s’agit d’importants ordinateurs qui traitent des données telles que l’altitude, la vitesse verticale (variomètre) et les plates-formes inertielles (système de positionnement et guidage) qui sont également importantes pour la gestion et le contrôle de l’assiette de l’appareil. Le deuxième ordinateur lâche et prive les pilotes des instruments de secours (horizon artificiel, vitesse, altitude…). Dès lors, les aptitudes au vol en toute sécurité de cet appareil sont altérées.»

❚ 23 h 13: Les événements s’accélèrent
Les ennuis s’accumulent avec des alertes signalant la panne d’un système lié à l’ordinateur principal Prim 1 et du système auxiliaire Sec 1, responsables des spoilers, éléments mobiles des ailes utilisés pour l’atterrissage.

❚ 23 h 14: Dernier acte
Une ultime alerte est envoyée: «Cabin Vertical Speed». La pression maintenue dans la cabine subit une brusque variation. «Cela pourrait être le résultat d’un trou, d’une déchirure, explique François Clavadetscher, voire d’une rupture survenue au fuselage. Et lorsqu’il y a dépressurisation, l’avion doit rapidement descendre pour gagner une altitude où la pression est vivable pour les passagers. Mais selon l’ampleur des dégâts, la structure de l’appareil se trouve grandement fragilisée, l’avion devient incontrôlable, sort de son enveloppe de vol jusqu’à atteindre la désintégration.» Et dans le cadre du crash du vol AF447, tout ça a dû se passer dans un environnement météorologique hostile qui garde pour l’heure tous ses secrets.

4 commentaires:

Chuck a dit…

Ca me fait tellement freaker ces histoires-là.... Ca doit être tellement effrayant les dernières minutes avant un crash !

Jean Jacques a dit…

Terrible en effet, de plus qu'on apprend que les morceaux retrouvés en surface jusqu'ici ne seraient pas ceux de l'airbus, ni même les traces de kerosene. Le mistère reste donc entier, et quelque chose me dit qu'on n'est pas près de savoir ce qui est arrivé.

MAG a dit…

Effectivement... Surtout qu'il semble difficile de repérer le signal de la boite noire...

LJ35 a dit…

Reste à savoir ce qui a provoqué cette cascade de pannes, déjà grave en ciel clair, et à laquelle on peut difficilement survivre quand ça arrive en plein Pot au noir...

AVIS DE PUBLICATION

Veuillez prendre note que ce blog est rédigé uniquement dans l'esprit de partager des idées et que, par conséquent il ne propose, ni ne proposera aucune publicité que ce soit dans le but de générer d'éventuelles recettes publicitaires. De plus, le contenu de ce blog est révisé constamment afin de respecter le droit d'auteur. Bien vouloir laisser une note au bas de l'article en question si le contenu affiché porte à confusion et/ou engendre tout malaise et non-respect. Des mesures seront employées immédiatement pour corriger la situation.